Rechercher

ChangeNOW 2020 - Commissariat d'Expo

ChangeNOW a eu une croissance (très) rapide, passant d'un jeune événement prometteur à une véritable Exposition Universelle des solutions pour la planète. 2 000 participants en 2017, puis 6 000 en 2018 aux premières éditions à Station F, puis 28 000 au Grand Palais en Janvier 2020. Venus du monde entier pour accélérer les transitions : des entrepreneurs, chercheurs, militants, pirates, ministres, maires, investisseurs publics et privés et... des artistes !

J'ai eu le plaisir d'être en charge, pour la deuxième année consécutive, du commissariat d'exposition. L'année dernière avec WHAT WE SHARE et cette année avec ARS TECHNICA.


Sous la Nef du Grand Palais, ARS TECHNICA, c'était, fidèle à l'esprit de l'Expo Universelle de 1937, la rencontre d'artistes avec des matières et des techniques. Les pratiques de 3 plasticiens ont détourné et ressuscité des matières auxquelles furent rendues leur circularité et leur valeur : le papier, le plastique et l'algue.


Rachel Marks a exposé une installation interactive, comme un rituel de papier, réalisée en pages de livres abandonnés. Cet “arbre à engagement” à la manière des arbres à souhaits japonais, a recueilli plusieurs centaines d'engagements sur des origamis laissés par les participants à ChangeNOW. Ils ont ainsi fleuri les branches de l’arbre tout au long des 3 jours du Summit.

Johé Bruneau, sculpteur et ambassadeur de la communauté Precious Plastic, a exposé, dans une scénographie aérienne imaginée spécialement pour ChangeNOW, 8 objets « manifeste » en plastique recyclé qui sont une « invitation au débat ». L’artiste questionne la valeur du plastique, produit éphémère et déchet éternel.

Caroline Desnoëttes, en partenariat avec la station biologique marine de Roscoff en Bretagne (Sorbonne et CNRS) et l’éco-musée de Plouguerneau, a exposé Alga.net, un filet de pêche entièrement tressé d’algues généralement utilisées dans le secteur du cosmétique ou de l’agroalimentaire, sous forme de tapisserie.

Enfin, ChangeNOW 2020 a été l'occasion d'étendre l'expo hors du Grand Palais avec “Mind the Earth”, sous la Nef onçue par l’urbaniste Kasper Brejnholt Bak en coopération avec le Danish Architecture Centre, l’exposition Mind The Earth fait recours aux images de Google Earth pour présenter les effets du réchauffement climatique et de l'activité humaine sur notre planète. Les visiteurs de l’exposition sur le parvis de l’Hôtel de Ville et au sein de la Nef du Grand Palais pourront ainsi déambuler entre des tirages monumentaux (3mx3m), classés par thème : alimentation, eau, transports et énergie. Vus du ciel, les problèmes climatiques deviennent évidents et certaines solutions se font plus visibles.


74 vues0 commentaire